AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

La littérature du monde jette l'encre à Saint-Malo

Rencontre des "écrivains voyageurs"

À la barre depuis le premier jour, Michel Le Bris

 saint malo7saint malo5
saint malo2


Depuis 1990, le morlaisien, écrivain et essayiste, pilote le festival de littérature voyageuse, qui se veut une aventure humaine, d'amitié et de respect. Longtemps, et maintenant encore, il a dû batailler ferme pour imposer son idée de littérature-monde permettant ainsi à plus de 5 000 écrivains du monde entier de transiter par Saint-Malo pour participer, comme dit JMG Le Clézio à « la plus belle rencontre littéraire de notre temps »

 


http://etonnants-voyageurs.com/

 

saint malo1 Pour une "littérature-monde"
À partir de 2000 Michel Le Bris développe à l'étranger une série d'éditions du festival, qui en retour viendront nourrir le festival de Saint-Malo : à Missoula (Montana, USA), à Dublin, à Sarajevo, à Bamako qui sera le lieu d'affirmation d'une nouvelle génération d'écrivains africains puis, en 2007 à Port-au-Prince (Haïti) et en 2008 à Haïfa (Israël). Ce travail aboutira en 2007, à son initiative et à celles de Jean Rouaud, d'Alain Mabanckou et d'Abdourahmane Waberi, au manifeste Pour une littérature-monde en français signé par 45 écrivains de langue française, parmi lesquels JMG Le Clézio et Edouard Glissant.
(Référence)

saint malo3

 http://www.babelio.com/auteur/Nicolas-Bouvier/4254/video

 

saint malo

Nicolas Bouvier
Écrivain-voyageur (appellation qu’il revendiquait hautement) et le plus grand du XXe siècle, assurément, Nicolas Bouvier (1929-1998) aura fortement marqué l’histoire du festival Étonnants Voyageurs, qu’il tenait pour « son » festival, auquel il participa activement, et dont il ne manqua aucune édition.
En 2007, ses amis écrivains, autour d’Éliane Bouvier, ont décidé de créer un prix littéraire, portant son nom, qui distingue chaque année un texte de grande exigence littéraire, français ou étranger (à la condition d’être traduit) prolongeant l’esprit de son œuvre.
Il couronne l’auteur d’un récit, d’un roman, de nouvelles, dont le style est soutenu par les envies de l’ailleurs, à la rencontre du monde.
Les trois dernières années ont été primés :
2016 - Catherine Poulain, Le Grand Marin (L’Olivier)
2015 - Paolo Rumiz - Le Phare, voyage immobile (Hoëbeke)
2014 - Benny Ziffer, Entre nous, les Levantins (Actes Sud)

 

 

 

H.

 

Dans vos médiathèques :